Retour

Fumer, c’est mon choix

La notion de choix par rapport au tabagisme est complètement fausse. Cette affirmation réconforte surtout l’ego : c’est difficile d’accepter qu’on est pris au piège, qu’on ne peut pas s’empêcher de consommer un produit qui nous tue à petit feu et qui coûte une fortune.

Pensez à l’âge où vous avez commencé à fumer et aux vraies raisons qui vous ont incité à le faire :

  • La curiosité en voyant votre entourage ou vos idoles fumer
  • L'idée que fumer va soi-disant de pair avec maturité
  • Le désir d'être accepté ou la crainte d'être rejeté

Maintenant, pensez aux raisons qui font que vous fumez toujours. C'est probablement parce que vous ne pouvez plus vous en passer pour vous détendre, rencontrer vos amis, passer vos frustrations, etc. Vous vous dites que vous fumez par plaisir, parce que vous aimez cela? Ce n’est pas complètement erroné, mais c’est que vous n’avez plus le choix d'aimer ça ou non…C'est là l'effet de la drogue.

Des frites, du homard, du spaghetti... n’engendrent pas de dépendance. Ils ne suscitent pas un sentiment de stress et des réactions physiques déplaisantes ne vous habitent pas si vous n’en manger pas dans les cinq minutes. C'est une toute autre histoire avec la cigarette... Quand vous n'en prenez pas, vous ressentez un manque et le besoin irrésistible de fumer prend complètement le contrôle de vous.

La nicotine rend accro très rapidement et quand on s'en aperçoit, il est trop tard... C’est là que l’idée que c’est notre choix devient réconfortante.

Avoir le choix, c’est avoir la liberté de dire oui ou non. Seriez-vous vraiment capable de ne pas fumer une cigarette après le repas, ni même pendant quelques jours? Si vous vous trouvez incapable de le faire, c’est que vous êtes dépendant. C’est la cigarette qui vous contrôle.

Fumer est un droit?

C’est faux. Respirer de l'oxygène est essentiel à la vie : c'est un droit. Fumer, c’est un privilège.

Plus de 80 % de la population québécoise ne fume pas et n'a pas à respirer les produits toxiques émis par la fumée secondaire. C'est pourquoi différentes actions sont entreprises dans la province pour encourager et soutenir les fumeurs à se libérer de leur dépendance au tabac et pour limiter, voire éliminer, les situations où la fumée secondaire cause une nuisance à ceux qui ne fument pas.

J'ai besoin d'aide

Vous souhaitez avoir du soutien de professionnels de l'arrêt tabagique pour vous aider à arrêter de fumer, mais vous ne savez pas vers quel service vous tourner? Découvrez les services J'ARRÊTE et leur soutien personnalisé gratuit via l'aide en ligne, par téléphone, en personne ou par texto.

AIDE EN LIGNE

Vous souhaitez arrêter de fumer à votre rythme et suivre vos progrès 24 heures/24, 7 jours sur 7? Inscrivez-vous gratuitement à l'aide en ligne J'ARRÊTE et découvrez nos trucs pour la vie de tous les jours et nos exercices expérientiels pour aider à laisser passer les envies de fumer.

AIDE PAR TÉLÉPHONE

1 866 JARRETE (527-7383)

Vous souhaitez parler à quelqu’un pour vous aider à arrêter de fumer? Les spécialistes de la ligne J’ARRÊTE seront à l’écoute de vos besoins, sans vous juger.

Appelez-les, c’est gratuit!
Lundi au jeudi : de 8 h à 21 h
Vendredi : 8 h à 20 h

*** Pour les résidents du Québec seulement ***

AIDE EN PERSONNE

CENTRES D’ABANDON DU TABAGISME

Vous souhaitez rencontrer gratuitement un spécialiste de l'arrêt tabagique? Les conseillers sont là pour vous accompagner dans la réalisation de votre plan.

Trouver le centre d'abandon du tabagisme le plus près de chez vous!


Pour connaître l'état de la situation dans votre région en lien avec la COVID-19, communiquez directement avec le CAT le plus près de chez vous.

AIDE PAR TEXTO

SMAT

Vous aimeriez recevoir des trucs et des conseils par texto pour arrêter de fumer?

Inscrivez-vous gratuitement au SMAT!

SMAT


*** Pour les résidents du Québec seulement ***